Les noctuelles

Trois types de noctuelles (famille des Noctuidae) sont susceptibles de s’attaquer aux solanacées et plus particulièrement aux tomates :

  • Spodoptera frugiperda
  • Spodoptera eridania
  • Chrysodeixis includens

Importance en Guyane :

Les noctuelles sont rarement rencontrées sur les solanacées en Guyane. Elles sont parfois observées dans les fruits de tomate.

En revanche, elles provoquent d’importants dégâts sur les choux et le maïs doux.

Larve de noctuelle dans un fruit de tomate

Plantes hôtes :

En Guyane, les noctuelles sont référencées dans la famille botanique des Brassicacées (choux, radis), sur tomates et maïs. Elles sont aussi des ravageurs importants de la patate douce, du poivron, de l’aubergine et du tabac.

Cycle biologique et description :

c5

Méthodes de lutte :

  • Le premier réflexe est d’observer les plantes pour constater la présence des noctuelles.
  • Des traitements compatibles avec l’agriculture biologique sont homologués sur cet usage. Les traitements seront d’autant plus efficaces que les larves sont jeunes, c’est pour cette raison qu’il est important de surveiller les cultures pour repérer précocement la présence du ravageur. On veillera également à alterner les deux variétés de Bacillus.
  • Certains auxiliaires parasitoïdes (Hyménoptères et mouche Tachinaires) permettent de contrôler naturellement les larves de noctuelles.

  • Le piégeage sélectif avec phéromones peut être utilisé pour limiter la pression parasitaire de cet insecte. Le suivi des pièges permettra de suivre l’évolution de la population de noctuelles adultes et donc de positionner plus finement les traitements à base de Bt.

Liens utiles pour aller plus loin (bibliographie)

Southern armyworm, scientific name: Spodoptera eridania (University of Florida, Featured creatures)

Spodoptera eridania (southern armyworm), (CABI)

Spodoptera eridania – Southern Armyworm Moth – (Stoll, [1781], (Moth Photographers Group)

Publicités